Balise Meta Keywords HTML SEO Google et WordPress 2020

Balise Meta Keywords HTML SEO | Google et WordPress en 2019

Depuis que le référencement naturel existe, les webmasters mettent des mots-clés dans leurs pages HTML. Mais ce fameux meta tag keywords est-il encore utile ? La réponse rapide est simple : la META keywords ne sert à rien! La balise meta keywords est devenue inutile pour le référencement naturel

Le format de la balise meta keywords code HTML

Le W3C suggère d’utiliser une balise meta keywords, considérant que certains moteurs de recherche peuvent l’utiliser, mais ne donne pas de spécification concernant sa valeur (source).

la valeur de cette balise meta est constituée d’une série d’expressions (mais pas de phrases complètes) séparées par des virgules. Vous pouvez ajouter un espace derrière chaque virgule, comme dans l’exemple ci-dessous (XHTML), mais ça ne change rien :

La version HTML5 n’a rien modifié concernant la meta keywords.

Vous pouvez inclure des accents et toutes sortes de caractères spéciaux, à condition que l’encodage de votre page soit correct et bien déclaré (charset). Dans ce cas, il est conseillé d’utiliser UTF8.

A priori, il n’existe pas de limite pour cette balise, que ce soit en nombre de mots-clés (donc de virgules) ou en nombre de caractères (pas de taille maxi connue). Cependant, lisez bien la suite de l’article, car le plus important est de savoir quels moteurs ou outils exploitent cette balise meta. Ce sera alors au cas par cas qu’il faudra se renseigner sur la taille maximale à ne pas dépasser.

Comme vous allez le voir en lisant les explications dans le reste de cet article, il est totalement inutile d’utiliser un générateur de balise meta keywords ou de se poser des questions du genre faut-il mettre les mots-clés au singulier ou au pluriel, ou les deux ?

Balise Meta Keywords HTML SEO Google tools

Impact sur le référencement naturel SEO

À la préhistoire du référencement, au XXème siècle, certains moteurs tenaient compte de cette balise. C’était le cas par exemple d’Infoseek et d’Altavista pour qui cette balise était très utile : c’est pourquoi les webmasters se sont mis à la « bourrer » de mots-clés. Il était en effet tentant d’abuser puisque cela améliorait le référencement sans gêner l’internaute (qui ne peut pas la voir). D’après mes recherches, Altavista aurait cessé d’utiliser la meta keywords au cours de l’année 2002.

En 2019 Google, ignore totalement la meta keywords

Mais depuis l’arrivée de Google en 1998, tout a changé. Je n’ai pas trouvé de source officielle garantie, mais je suis presque certain que Google n’a jamais tenu compte de la balise meta keywords. Danny Sullivan, expert mondialement reconnu, estime que Google n’en a strictement jamais tenu compte. En règle générale, Google tient rarement compte d’un élément que l’internaute ne peut pas voir. Concernant cette balise, voici ce que Google a officiellement publié sur son blog pour les webmasters :

Google n’utilise pas la balise meta keywords dans le classement de son moteur de recherche

Remarque : ne confondez pas avec la balise meta news keywords, utilisée uniquement par Google Actualités (pour les sites qui y sont référencés).

Et si jamais votre site contient de nombreuses pages avec une balise meta keyword remplie, contenant à chaque fois plein de mots-clés, cela peut-il être pénalisé par l’algo Panda de Google ? À mon avis non, puisque Google ignore totalement cette balise. Cet algorithme tente d’évaluer la qualité du contenu de la page, notamment sur le plan éditorial (mais pas seulement : par exemple, le comportement de l’internaute est analysé).

Balise Meta Keywords HTML SEO Google

Le moteur de recherche Yandex peut en tenir compte !

Si vous visez le marché russe, vous devriez envisager d’utiliser cette balise, car « cette balise peut être prise en compte quand le robot détermine que la page est pertinente pour une requête ». C’est indiqué dans l’aide officielle de Yandex aux webmasters :

may be taken into account when the robot determines if a page matches a search query

MSN Bing, Yahoo et les autres ?

Les autres moteurs ont eux aussi constaté l’utilisation abusive de cette balise et ont progressivement cessé d’en tenir compte. Aujourd’hui en 2014, la balise meta keywords est totalement ignorée par Google, Bing, Yahoo. La seule nuance concerne Bing pour lequel il pourrait être néfaste d’avoir une balise meta keywords contenant une quantité abusive de mots-clés.

Pourquoi certains référenceurs SEO l’utilisent encore ?

Pourquoi donc certains référenceurs continuent de la recommander et de l’inclure dans leurs prestations ? En tant que professionnel du SEO, je dois vous avouer que je me le demande bien… A vrai dire, la seule chose à conclure dans ce cas, c’est qu’il vaut mieux choisir un autre référenceur ! Pour vous convaincre de l’inutilité de cette balise, regardez-donc celle de ma page d’accueil. C’est donc clair, pour le SEO, la balise meta keywords est totalement obsolète.

Mais alors, où mettre les mots-clés dans la page ?

J’explique parfois en formation qu’une page est constituée de mots (et de phrases), pas de « mots-clés ». Les mots-clés (on devrait dire plutôt « expressions clé ») sont des mots ou expressions particulièrement stratégiques pour la page, car elles correspondent bien au sujet traité et sont justement souvent tapées par les internautes qui les recherchent. C’est donc assez simple : vos mots-clés doivent se trouver dans le contenu de la page.

Google Balise Meta Keywords HTML SEO Google WordPress

Faut-il utiliser la meta keywords ou la supprimer ?

Mon conseil est simple: ne mettez pas de balise meta keywords dans vos pages. Si vous en avez déjà, retirez-la.

Pourquoi ? Tout simplement parce que nous ne devrions pas permettre à vos concurrents de savoir sur quels mots ou expressions chacune de vos pages est travaillée.

Évidemment, si votre CMS rajoute la balise meta keywords automatiquement, sans action de votre part, alors ce n’est pas gênant, vous pouvez la laisser. Surtout que dans ces cas-là, en général, le contenu de la balise n’est pas choisi de façon stratégique mais uniquement en se basant sur les mots du titre ou peut-être sur les mots les plus fréquents dans la page.

J’espère qu’après avoir lu cet article, vous ne poserez plus des questions du genre :

  • combien de mots peut-on mettre dans la balise de meta et faut-il se limiter à 10 mots?
  • La balise meta keywords doit-elle être différente sur chaque page?
  • Peut-elle contribuer aux problèmes de contenus dupliqués ?

Balise Meta Keywords HTML SEO Google WordPress

Balise meta keywords CMS WordPress

Sur WordPress, cette balise est souvent présente dans les thèmes (templates). En général, pour la remplir, il faut saisir des « tags » associés à l’article ou à la page. Ces tags sont appelés « mots-clés » en français, ce qui contribue largement à la mauvaise compréhension par les utilisateurs. Vous devez vous renseigner, pour votre installation, sur la façon dont les mots-clés saisis dans le back-office de WordPress seront utilisés :

  • s’ils servent uniquement à remplir la balise meta keywords, vous avez compris que c’est totalement inutile
  • s’ils servent à créer un système de tags, cela ne concerne a priori pas la balise meta keywords. Ce serait trop long de le détailler ici, mais sauf cas particuliers, vous devriez sans doute éviter de les utiliser.
  • ils peuvent aussi servir dans certains cas à aider WordPress à identifier de quoi parle votre article, ce qui peut ensuite être utilisé dans le moteur de recherche interne. Dans ce cas, ça peut être utile de définir quelques mots-clés, mais vous l’aurez compris, cela ne devrait pas générer une balise meta keywords.

Toujours sur WordPress, vous utilisez peut-être le célèbre plugin WordPress SEO de Yoast. Celui-ci suggère de définir un mot-clé pour votre article : vous avez un champ dédié à cela quand vous rédigez votre article. Il a pour unique but de vous aider à repérer si vous avez bien pensé à mettre ce mot-clé dans votre balise title, votre contenu, et même dans votre URL. Cela n’a donc a priori pas de rapport avec la meta keywords. Par ailleurs, sachez que ce n’est pas obligatoire d’avoir votre mot-clé dans l’URL (voyez mes conseils SEO pour les URL), surtout s’il s’agit d’une expression complète et non d’un mot unique. Idem, ce plugin vous affichera un rond rouge si le mot-clé est en fait une expression et que vous ne l’avez pas utilisée de façon exacte dans votre titre.

La balise meta Keywords était utilisée dans les années 90 (les moteurs s’appelaient à cette époque AltaVista, Lycos ou Infoseek) pour signaler une suite de mots clé correspondant au contenu de la page web. Présente dans la partie “Head” du code source.

Il était préférable d’indiquer au maximum 100 mots clé ou 1000 caractères, la première limite atteinte étant la bonne.

Il faut dire qu’elle avait été largement galvaudée par de nombreux webmasters qui la garnissaient allègrement de nombreux mots clé n’ayant aucun rapport avec le site web ou la page (on se souvient de l’expression “Pamela Anderson” dans la balise meta Keywords du site web d’une femme politique parisienne, par exemple…).

Balise Meta Keywords HTML SEO Google WordPress

Bref, cette balise n’est plus du tout utilisée :
– Google ne l’a jamais lue.
– Elle n’a aujourd’hui plus aucun effet non plus sur Bing (mais elle peut cependant être lue par des moteurs plus “exotiques” comme Yandex ou Baidu).
– Elle ne reviendra plus il ne faut pas rêver, à l’heure de l’intelligence artificielle, des réseaux de neurones et de l’apprentissage automatique.
– Mais elle n’est pas pénalisante si elle se trouve dans un code source. Elle est juste inutile.

Enfin, il faut noter que Google avait lancé une balise baptisée “News_Keywords” pour son outil Google Actualités en 2012, mais elle a été abandonnée en 2018. Elle est donc aujourd’hui également obsolète.

Code HTML Meta Keywords et les moteurs de recherche

Dans le passé, écrire de nombreux termes de recherche ordinaires dans le champ meta keyword du code source représentait une des toutes premières mesures SEO, car les moteurs de recherche de l’époque donnaient, en raison de leur capacité technique, beaucoup d’importance au champ des metas données d’une page HTML.

Ils calculaient aussi le positionnement dans les moteurs de recherche en se basant sur ce point, tout en prenant en compte d’autres facteurs.

Par exemple, si le meta keyword “téléchargement” était régulièrement inséré, le site web était probablement bien classé pour toutes recherches se composant du mot-clé “téléchargement”. Mais ça, c’était avant Google. Les autres moteurs de recherche ont par la suite réalisé que c’était peu logique d’évaluer des pages en se basant exclusivement sur des éléments qui étaient invisibles pour les utilisateurs. En effet, les mots-clés meta sont uniquement visibles dans le code source d’une page web.

Parallèlement, de tels meta keywords étaient même suspectés d’être la source des pénalités imposées sur les sites web. Si un grand nombre de mots-clés était utilisé dans le code source, ce qui n’apparaît pas dans le texte de la page, ou si certains d’entre eux apparaissaient sous forme de spam (des mots tels que “poker”, “crédit”, “téléchargement”), il existait un risque réel que le site web soit retiré de l’index naturel.

Balise Meta Keywords HTML SEO Google WordPress

C’est la raison pour laquelle le champ des mots-clés meta est aujourd’hui uniquement complété avec des balises de meta description et des meta titres. Cependant, l’usage de meta keywords doit dépendre du moteur de recherche pour lequel le site web veut être optimisé. Il est conseillé de faire particulièrement attention dans l’utilisation de meta keywords. En effet, un usage excessif de ces derniers est vraisemblablement évalué comme un signal de classement négatif, et donc considéré comme un spam.

Afin de comprendre comment les moteurs de recherche utilisent les meta keywords, nous devons faire une distinction entre l’indexation, la collecte des informations et le classement. De cette façon, les différences dans la pondération des meta keywords, dans le respect des classements, peuvent être illustrées.

Indexation : les moteurs de recherche crawlent un site web et enregistrent une copie du contenu dans son intégralité au sein de leurs bases de données. Cela comprend aussi toute méta donnée. Les meta keywords sont ainsi indexés par Google et les autres de manière définitive. Mais cela ne signifie pas qu’ils sont aussi utilisés pour la réalisation d’une hiérarchie des résultats de recherche.

Collecte des informations : les documents correspondants sont repérés pour chaque formule de recherche. Google utilise principalement le contenu qui est listé dans le corps texte du site web. La meta donnée n’a pas de grande importance dans cette extraction des informations. Toutefois, il existe des différences dans la réserve d’informations supplémentaires selon le moteur de recherche. Par exemple, Bing utilise assurément les meta keywords pour faire correspondre le contenu d’un site web avec la requête de recherche. Il a été remarqué que Yahoo avait la même stratégie.

Classement : désormais, tous les documents qui correspondent à une requête de recherche sont positionnés selon un ordre en particulier. Un élément déterminant de ce processus est que les algorithmes peuvent différer d’un moteur de recherche à un autre. Google n’utilise pas les meta keywords dans l’affichage des résultats appropriés. Bing le fait, cependant, on peut estimer qu’il ne leur donne qu’un poids que minime (selon Bing), et ils sont censés affecter les classements seulement de manière substantielle. Il en est de même pour Yahoo. Mais si aucun contenu n’a pas été trouvé en fonction de la recherche formulée, les meta keywords sont vraisemblablement utilisés par Yahoo en tant que facteurs de classement.

Les meta keywords sont importants pour les moteurs de recherche seulement dans quelques situations. Google n’utilise pas les mots-clés listés dans la zone des meta éléments d’un site web pour ses classements. Même Yahoo et Bing les prennent en compte pour leurs hiérarchisations des résultats de recherche dans une mesure très limitée. Il s’agit en effet d’un des très nombreux facteurs qui déterminent l’ordre des résultats de recherche. Il n’y a pas d’énoncés actuels sur ce sujet pour 2016 ou 2017. Probablement, cela peut être dû au fait que les méta keywords ne jouent pas un rôle pour tous les principaux moteurs de recherche.

Les webmasters peuvent s’appliquer à lister des meta keywords. Mais il est important de s’assurer que leur quantité reste limitée et que les mots-clés correspondent au réel contenu de la page, car les meta keywords ne doivent donner aux moteurs de recherche aucune impression de spam ou de bourrage de mots-clés. En règle générale, pas plus de dix mots-clés meta devraient être enregistrés. Concrètement, le moins est le mieux. Le mot-clé principal pour une page, web doit rester l’objectif. Bien que les synonymes et les mots-clés longue traîne puissent être listés, il est plutôt conseillé de les utiliser dans le texte visible aux utilisateurs et de se concentrer sur le contenu. Les standards de qualité de chaque moteur de recherche peuvent ici vous assister dans cette tâche, comme par exemple les consignes de Google aux webmasters.

Il existe enfin un dernier aspect relativement important par rapport aux meta keywords. Chaque concurrent peut trouver ces mots-clés principaux en jetant un oeil dans le code source. Si cela n’est pas souhaité, l’usage des meta keywords doit être alors reconsidéré. Certains spécialistes recommandent même de totalement les omettre, afin d’empêcher dès le début de tels risques. Surtout, depuis que Google ne les prend pas en considération et que la plupart du trafic est, pour de nombreux de gestionnaires de sites web, probablement généré par ce moteur de recherche-là.

Certains CMS utilisent des metas keywords pour la recherche interne. Un moteur de recherche intégré à la page web accède aux mots-clés consultables sur la page, qui peuvent également être créés sous la forme de mots clés dans le backend. Cependant, les recherches modernes sur les pages web sont maintenant plus complexes et peuvent fournir aux utilisateurs un contenu adéquat basé sur le contenu existant, sans avoir à recourir à des concepts clé stockés dans le code source.

Source: webrankinfo.com – definitions-seo.com – ryte.com

Besoins de nos services pour votre référencement SEO local contactez-nous !

Référencement Naturel SEO Site Web MONTREAL QUEBEC

Anaïs Dubois

Anaïs Dubois

Digital Marketing Fanatic in Montreal, Quebec, Canada SEO Writer for Trench.
penguin tools google disavow link

Google Disavow comment utiliser l’outil ?

L’outil Disavow fait partie de la Google Search Console, anciennement appelée Webmaster Tools, qui permet aux sites web de réduire la valeur d’un lien entrant. Cela permet d’éviter les pénalités basées sur les liens durs. En termes simples, l’outil de Disavow est la manière propre à Google de vous permettre de demander à la GSC de ne pas compter certains liens entrants qui arrivent sur votre site web.

L’outil est principalement utilisé pour éviter que les mauvais liens ne ternissent la réputation de votre site web. Même un petit nombre de ces mauvais liens qui dirigent les consommateurs vers votre site internet, peuvent affecter négativement votre classement dans les moteurs de recherche, ce qui à son tour est très mauvais en général pour les affaires.

Google Disavow comment utiliser l'outil  ? | MONTREAL SEO WEB AGENCY

Vous devriez d’abord essayer de nettoyer tous les liens inutiles pointant vers votre site web. Google a créé son outil de Disavow, comme un outil avancé pour vous aider à traiter les liens problématique. Consultez quelques exemples pour une meilleure compréhension.

https://support.google.com/webmasters/

Pourquoi désavouer les mauvais liens (backlinks) ?

Les mauvais liens peuvent se produire d’une multitude de façons accidentelles et intentionnelles. Un concurrent peut les créer pour dévaluer délibérément votre site web et vous faire descendre plus bas dans la liste de classement, déplaçant ainsi son propre site web au-dessus du vôtre et augmentant sa visibilité et sa rentabilité, alors que vous souffrez par inadvertance.

Les utilisateurs peuvent accidentellement créer ces liens nuisibles en publiant du contenu sur leur propre site web peu fiable, pensant qu’ils font la promotion de leur marque, mais en réalité, c’est un retour de flamme.

Un expert en référencement SEO peut avoir créé par inadvertance ces mauvais liens lors de l’aide à la configuration de votre site web ou les algorithmes associés à Google peuvent avoir changé de sorte que le lien autrefois utile devient maintenant un problème majeur.

Google Disavow comment utiliser l'outil  ? | MONTREAL SEO WEB AGENCY

La principale raison pour laquelle les entreprises en ligne désavouent les liens est de protéger le site web, sa réputation et son classement sur la page des résultats des moteurs de recherche. La priorité d’une entreprise en ligne est d’être facile à trouver. Considérer que des backlinks réputés et positifs peuvent aider à promouvoir une bonne réputation, alors que des mauvais liens entrant peuvent vraiment nuire à la réputation d’un site web d’entreprise.

Quelle qu’en soit la cause, les mauvais liens nuisent aux entreprises et l’outil de Disavow de Google est un moyen efficace et efficient d’empêcher que les dommages persistent.

Qu’en est-il du PageRank de votre site web ?

Le PageRank est un outil souvent discuté parmi les experts en référencement SEO et est clairement défini et discuté dans le lien ci-dessous… 

http://www.cs.princeton.edu

Le PageRank est un facteur important pour aider Google à se forger une opinion sur votre site web d’entreprise en fonction de la qualité des liens entrants de d’autres sites internet. C’est un algorithme que Google utilise pour classer les sites web dans les résultats de leur moteur de recherche. Il mesure l’importance des pages sur les sites web.

Il porte le nom d’un des fondateurs de Google, Larry Page. Google utilise PageRank et environ deux cents autres outils pour déterminer la qualité d’un site classé. Un lien entrant positif vers votre site est l’équivalent d’un vote, de confiance pour votre site web. Google assure le contrôle de la qualité en veillant à ce que les liens vers des sites tiers n’aient pas d’incidence négative sur un site web. 

Ce n’est pas toujours sûr et lorsque les mauvais liens en durs entrant ou les liens payants vers votre site violent les normes de Google et que vous ne pouvez pas vous en débarrasser vous-même, alors il est temps de passer à la méthode professionnelle et d’utiliser l’outil Disavow.

Les mises à jour de Google Penguin

Google a lancé sa mise à jour initiale Penguin le 24 avril 2012 pour mieux coincer les sites web qui semblaient spammer ses résultats de recherche. On considère qu’il y a du spam lorsque des personnes sont délibérément en train de  cacher des mots clé et violent les directives et les règles de Google.

Il s’adressait en particulier à ceux qui achetaient des liens ou qui obtenaient des liens de réseaux sociaux Web 2.0, des liens conçus principalement pour améliorer le classement de Google. Beaucoup de propriétaires de sites web d’entreprise se battaient pour savoir quoi faire à la suite des mises à jour de Penguin et nous avons trouvé que même si cela peut être déroutant, les conseils suivants simplifient les choses.

Google Disavow comment utiliser l'outil  ? | MONTREAL SEO WEB AGENCY

Lorsqu’une nouvelle mise à jour de Penguin est publiée, les sites web qui ont pris des mesures pour supprimer les liens défectueux et empêcher le spamming, comme la suppression manuelle des liens retour avec l’outil Disavow, peuvent récupérer leur classement.

Cependant, les nouveaux sites web, qui n’ont pas été attrapés auparavant par un l’outil ou manuellement, peuvent être piégés par la mise à jour de Penguin et les sites web qui ont été attrapé par erreur, également connus sous le nom de ” false positives” peuvent échapper à la capture. Une mise à jour de Penguin peut prendre quelques jours pour devenir pleinement opérationnelle et, entre-temps, les résultats de recherche sont affectés puisqu’elle n’a pas encore été complètement déployée sur tous les produits de Google.

Google Disavow comment utiliser l'outil  ? | MONTREAL SEO WEB AGENCY

Une fois le déploiement terminé, Google confirme que Penguin est mis à jour et qu’il est désormais considéré comme entièrement opérationnel. Google signale certaines de ses infractions de spamming. google.com/webmasters

Mais il n’y a pas de moyen sûr de savoir si la mise à jour de Google Penguin vous a touché. Si vous constatez une baisse importante du trafic de recherche sur votre site immédiatement après une mise à jour de Penguin, par rapport à quelques jours auparavant, alors cela vous a affecté. Si vous ne voyez aucune différence, il n’y a probablement rien à craindre et vous n’avez pas été touché. 

Si votre trafic a augmenté après la mise à jour de Penguin, vous en avez très probablement bénéficié. Plutôt que de vous inquiéter de la situation, suivez ce conseil approuvé par Google et soyez assuré que le travail est bien exécuter.

Comment utiliser l’outil Désavouer de Google ?

Désavouer (Disavow) est un outil souvent très mal utilisé et difficile à comprendre à moins que vous ne soyez Matt Cutts ou un autre représentant de Google qui comprend son fonctionnement interne. De tous les produits de Google, c’est celui qui effraie le plus nos clients avec la peur de l’inconnu, des rumeurs à son sujet et des histoires incohérentes. Gardez à l’esprit que Google veut que vous supprimiez d’abord les liens et n’utilisez Disavow qu’en dernier recours ! Il y a même une boîte d’avertissement.

Ne sabotez pas le positionnement de votre site web en désavouant trop d’URL, en effaçant complètement le trafic de votre site internet et devoir reconstruire par la suite, vos liens durs à nouveau et d’avoir à attendre des mois avant de remonter dans le classement de Google.

Soyez super prudent lorsque vous désavouez des URL afin de ne pas détruire tout le travail que vous avez initialement fait à la promotion de votre site web. Lorsque vous traitez avec des plateformes de blog comme WordPress.org, et Blogger.com, assurez-vous de désavouer un sous-domaine spécifique et non le domaine entier puisque c’est le sous-domaine qui pose problème sur ces sites.

Vous ne voulez pas désavouer tous ces domaines parce que vous demandez à Google d’annuler la valeur entière que ces plateformes apportent, à votre site dans son ensemble. Essayez de faire la différence entre les blogs de spam menant vers votre site web et les blogs authentiques pointant vers votre site internet.

Vous allez suivre un processus similaire en utilisant l’outil de Disavow si Google vous a envoyé une pénalité dans votre Google Search Console, vous laissant tomber dans leurs rangs, ou si vous êtes juste en train d’effectuer la maintenance mensuelle du site web.

Google Disavow comment utiliser l'outil  ? | MONTREAL SEO WEB AGENCY

Tout d’abord, il est impératif de rassembler tous les liens entrants vers votre site web, aussi connus sous le nom de backlinks. Vous pouvez facilement le faire en créant une liste de vos liens à partir de Google Search Console – google.com/webmasters/tools

Audit de votre site avec GSC Ahrefs et SEMrush

Vous pouvez également utiliser d’autres outils tels qu’Ahrefs ou SEMrush, puis combiner les résultats en vous assurant que tous les liens entrants sont pris en compte. Il est recommandé d’utiliser les deux outils mentionnés ci-dessus pour vous aider à compiler la liste la plus précise possible.

Vous pouvez le faire manuellement en plaçant les liens dans une feuille de calcul Microsoft Excel et en les vérifiant un par un, ce qui peut prendre un temps fou, notre plus gros dossier a demandé plusieurs jours de travail, un de nos client a reçu une attaque d’un compétiteur durant 5 mois, il y a eu plus de 40 000 backlinks de domaine et de serveur différent et non dans des sous domaine. C’est une des raisons pourquoi de plus en plus de nos clients s’abonnent annuellement à Ahrefs. Une attaque de SEO négatif peut causer de gros dégâts à une entreprise qui est page #1 depuis des années et du jour au lendemain disparaît de Google, Yahoo et Bing.

Évitez de négliger des liens et n’écartez pas un site web simplement parce qu’il n’est pas aussi bien connu que d’autres sites internet. Si un lien est pertinent, il n’est généralement pas nécessaire de l’éliminer. Si un lien semble suspect ou frauduleux, il faut absolument le supprimer. Vous pouvez utiliser des outils payant comme :  Ahrefs.com et SEMrush.com

Il s’agit de plate-forme de données complète qui fournit des données de liaison fraîches et précises sans perte de temps. Elles peuvent même faire un fichier de préparation Disavow pour Google et vous aider à regagner le trafic du site web perdu.

Ensuite, créez un fichier texte .txt ( Bloc-notes) de tous les liens que vous voulez inclure pour Désavouer et enregistrez-le. Vous pouvez décider de vous débarrasser de l’ensemble du domaine ou d’un seul de ses liens en fonction de l’élément qui pose problème.

Allez dans l’outil Google Disavow Tool et téléchargez le lien ou le nom de domaine sélectionné que vous souhaitez supprimer. Une fois terminé, vous recevrez un message de confirmation dans l’outil et par courriel qu’il a été téléchargé.

Si Google vous a imposé une pénalité, dans la Google Search Console, alors ils veulent vous voir faire un effort pour que vous vous débarrassiez de la liste des mauvais liens en durs entrant. Ce processus de suppression des liens ne doit pas être ignoré.

Vous devrez fournir une liste des liens et des sites web, ce qui peut être fait dans le tableau Excel mentionné ci-dessus, ainsi que des notes sur les moments où vous avez essayé de les contacter pour les faire supprimer, et quels ont été vos résultats. Les propriétaires des sites web, vous ont-ils répondu ? Combien de fois les avez-vous contactés ? Ont-ils été retirés ou Google doit-il encore intervenir ? Ne faites pas l’erreur d’ignorer cette étape. Google est plus susceptible de vous donner un résultat favorable après que vous leur démontrez vos preuves de tentatives.

Assurez-vous que vos notes sont lisibles et détaillées afin que si des questions se posent ou si vous désavouez accidentellement le mauvais site, vous puissiez vous fier à vos notes pour savoir pourquoi et quelles mesures ont été prises et quel était le problème avec le backlink à l’époque.

Utilisez Google Docs comme moyen de soumettre vos demandes parce qu’elles seront probablement examinées et mieux protégées que de les soumettre sous forme de liens individuels, sur lesquels l’équipe de Google ne peut pas cliquer sur les URL, ce qui entrave encore plus le processus.

Google rejette de nombreux fichiers de Disavow en raison d’un mauvais formatage, que de nombreux développeurs et propriétaires de sites web ne connaissent pas. Suivez les directives de soumission de Google pour soumettre les types de fichiers.txt (Bloc-notes) uniquement et ils doivent être encodés : UTF-8 ou ASCII 7 bits

Il est très important de faire l’entretien mensuel de votre site web, si vous avez dernièrement subi une attaque de SEO négatif, nous vous recommandons de vérifier aux semaines pendant 6 mois, surtout sur les sites internet à fort achalandage comme les sites internet de commerce électronique, afin d’économiser du temps et de l’argent et de maintenir votre score durement gagné.

L’outil Désavouer de Google est une lourde tâche, mais très utile. Aujourd’hui, sans de bons outils, il est difficile de savoir ce qui est considéré comme un mauvais lien entrant ou un bon lien en dur et malgré cette difficulté, Google n’aiment pas les mauvais liens. Les spécialistes du marketing sur Internet trouvent qu’il est beaucoup plus satisfaisant de reconstruire de nouveaux liens plutôt que de désavouer les anciens. Cela va de pair avec le point de Google d’utiliser l’outil Disavow comme une mesure de dernier recours, et non comme un premier choix.

Bonne chance et si vous avez besoin d’aide pour désavouer des liens, veuillez nous contacter par téléphone pour une consultation gratuite.

Anaïs Dubois

Anaïs Dubois

Digital Marketing Fanatic in Montreal, Quebec, Canada SEO Writer for Trench.
SEO marathon sprint IT NOT A RACE GOOGLE

SHORT URL Réducteur de lien – Guide SEO Google Web comment et pourquoi ?

Les services de réducteur d’URL sont de très bons outils Web, ou services qui vous permettent de fournir un long URL à une page Web spécifique, et d’obtenir un URL beaucoup plus court du fournisseur de services.

Crédit image: PDG de Google Sundar Pichai

Un Short URL (réducteur de lien) est une bonne option lorsque vous avez un URL extrêmement longue peu attrayante que vous voulez partager en ligne sur les médias sociaux, la messagerie instantanée, les blogs et dans vos courriels. Nous avons examiné le fonctionnement des shorts URLs, en ligne et nous vous offrons des conseils et des éléments à prendre en compte lors de l’utilisation de ces services de redirection.

URL =  Uniform Resource Locator – le sigle URL, désigne le nommage uniforme d’une ressource localisée, c’est-à-dire « une ressource identifiée par son emplacement ». Les URLs constituent un sous-ensemble des « identifiants de ressource, uniformes » : c’est un identifiant unique d’accès à une ressource.

SHORT URL Réducteur de lien - Guide SEO Google Web comment et pourquoi ? | MONTREAL SEO WEB AGENCY

Pourquoi raccourcir un URL de votre site web ?

L’une des raisons les plus courantes pour lesquelles les gens veulent un URL court, est d’économiser de l’espace pour taper des messages sur Twitter et sur d’autres sites de médias sociaux. Ces sites web limitent le nombre de caractères que vous pouvez utiliser. D’autres peuvent vouloir utiliser un URL court pour cacher le nom de domaine d’origine. Exemple ; lorsqu’ils publient un URL publicitaire qui contient une clé ou un tag. Souvent pour des raisons légitimes, mais c’est malheureusement une caractéristique des URLs courts qui est fréquemment utilisée de manière abusive par les spammeurs.

Comment fonctionne un Short URL ?

Un réducteur d’URL fonctionne grâce à une fonction de serveur Web appelée “Redirect” redirection d’URL. Fondamentalement, le nouvel URL (l’URL court) va rediriger les utilisateurs vers l’ancien URL (votre URL extra-long). Lorsque vous entrez un URL dans un navigateur, cela envoie en fait une commande HTTP au serveur Web en lui demandant d’aller chercher et de transmettre la page Web demandée. Il existe une série de codes de réponse HTTP de redirection qu’un serveur peut renvoyer, notamment les suivants :

  • 301 : une redirection permanente indiquant que la ressource a été déplacée définitivement.
  • 302 : un statut de redirection temporaire.
  • 303 : un état indiquant que la ressource a été remplacée.

Bien que les URLs courts facilitent l’accès aux pages d’un long URL, il y a un certain nombre de choses à prendre en compte avant d’utiliser ces services, en particulier lors de la promotion et de l’utilisation des URLs courts pour votre entreprise Internet ou site Web. Si le service de réducteur d’URL ferme ou si le serveur est hors ligne, vos URLs courts ne fonctionneront pas. Les interruptions de service peuvent se produire à tout moment, vous pouvez éviter les interruptions en choisissant un service de réducteur d’URL qui existe depuis un certain temps et qui a la réputation de surveiller activement son service pour les liens de spammeurs.

SHORT URL Réducteur de lien - Guide SEO Google Web comment et pourquoi ? | MONTREAL SEO WEB AGENCY

Préoccupations relatives à la protection de la vie privée et à la sécurité des consommateurs. Les URLs courts peuvent être utilisés pour des raisons malveillantes, par exemple pour masquer l’URL d’un site pornographique ou pour cacher des logiciels espions et des téléchargements malveillants. Les internautes avertis peuvent tout simplement ne pas cliquer sur un URL court.

En termes de sécurité, rappelez-vous que vous n’avez aucun contrôle sur le service des shorts URLs et que s’ils sont victimes de piratage malveillant, vos URLs courts le seront aussi. Comme les URLs courts peuvent être utilisées pour diriger les utilisateurs, vers des sites malveillants ou des sites de spammeurs, certains sites web bloquent dorénavant les URLs courts afin qu’ils ne soient plus vues par les utilisateurs.

Les URLs courts sont constitués de caractères “dénués de sens”. Les utilisateurs et les moteurs de recherche ne voient pas les mots utiles dans un URL court. Comme par exemple, notre URL court http://bit.ly/2MMVzZu ne vous dit pas, sur quelle page vous allez atterrir lorsque vous cliquez sur le lien. De préférence utilisée un service de réducteur d’URLs court que vous pouvez personnaliser avec des mots clé.

SHORT URL Réducteur de lien - Guide SEO Google Web comment et pourquoi ? | MONTREAL SEO WEB AGENCY

Les avantages de raccourcir un URL

Le côté positif d’un short URL est utile et courant en ligne aujourd’hui. Il a des inconvénients, mais il a aussi de nombreux avantages par rapport à l’utilisation d’un short URL, en particulier pour blogger. En fin de compte, le simple fait d’avoir un short URL pour accéder à votre page Web est en tête de liste des avantages, cela peut aussi vous aider à conserver les liens intacts dans les courriels ou les messages texte et peut être aussi utile pour le référencement (optimisation pour les moteurs de recherche) lorsque vous utilisez un service de short URL qui vous permet de choisir des mots clé dans ces shorts URLs.

Un autre point positif est que la plupart des services de réducteur d’URL fournissent un suivit et une analyse détaillés pour chaque URL raccourcie. Ceci est utile pour suivre la popularité de vos URLs court et pour vérifier quand les utilisateurs publié sur les sites de médias sociaux.

Nous vous recommandons toujours d’utiliser votre propre nom domaine SEO-Trench.com ou personnalisé lorsque vous partagez des liens en ligne, car cela permet d’accroître la confiance dans les liens, la notoriété de la marque et le taux de clics. Depuis l’aube de l’Internet, les liens ont été le moyen de se déplacer d’un endroit à l’autre sur le Web. Pensez-y, soit vous commencez par chercher quelque chose, puis vous cliquez sur un lien, soit vous tapez un lien directement dans la barre d’adresse de votre navigateur. Il n’y a pas vraiment d’autre moyen de naviguer. Vous pouvez partager les liens directement, les intégrer dans un “texte d’ancrage” comme ceci ; Short URL ou un lien personnalisé  http://bit.do/reducteur-url pour rendre vos liens simples et cool.

SHORT URL Réducteur de lien - Guide SEO Google Web comment et pourquoi ? | MONTREAL SEO WEB AGENCY

Les réducteurs de lien Short URL et la vie privée

Le raccourcissement des URLs peut avoir de graves conséquences sur la vie privée. Parce que les URLs raccourcis sont si courts, qu’elles sont vulnérables à l’analyse par force brute, ce qui signifie que les attaquants peuvent deviner plusieurs shorts URLs et lire toutes celles qui fonctionnent.

Les chercheurs se sont penchés sur Microsoft OneDrive et les URLs en raccourcis de Google Maps en utilisant Bit.ly. Ils ont constaté que les URLs raccourcis partagées sur un service cloud sont effectivement publiques.

Dans le cas de Microsoft OneDrive, ils sont également vulnérables à l’injection de logiciels malveillants. Dans le cas des services de stockage dans le nuage tels que Google Disque, cela entraîne non seulement une fuite de documents sensibles, mais permet également à quiconque d’injecter du contenu malveillant arbitraire dans des comptes non verrouillés, qui est ensuite automatiquement copié dans tous les dispositifs du propriétaire du compte.

Durant cette étude, dans le cas des services de cartographie, les adresses URLs courtes révèlent les adresses de corrélations croisées avec les répertoires publics, les identités des utilisateurs qui ont partagé des directions vers les établissements médicaux y compris les cliniques d’avortement, de santé mentale et de traitement de la toxicomanie, les prisons et les centres de détention pour mineurs, les lieux de culte et autres lieux sensibles ; permettent de déduire les liens sociaux entre personnes et de divulguer d’autres renseignements personnels sensibles, ont conclu les chercheurs.

Bien que Google ait réagi en allongeant les URLs et en bloquant l’analyse automatisée et que Microsoft n’autorise plus les utilisateurs OneDrive à partager des fichiers en utilisant des URLs raccourcies.

SHORT URL Réducteur de lien - Guide SEO Google Web comment et pourquoi ? | MONTREAL SEO WEB AGENCY

Les liens précédemment partagés sont toujours actifs et les données exposées sont toujours vulnérables. Mais le fait que des URL privées raccourcies puissent devenir publiques n’est pas seulement une raison pour ne pas raccourcir les URLs.

Beaucoup de gens sont devenues très méfiant et ne veulent plus cliquer sur des shorts URL. Bien sûr, parfois, les gens raccourcissent les liens parce qu’ils sont obsédés par l’analyse. Mais les gens utilisent aussi des URLs raccourcies d’apparence légitime afin d’obscurcir le site web cible et d’attirer les utilisateurs vers des pages frauduleuses ou spammées, ou même vers des sites contenant des logiciels malveillants.

Certains réducteurs d’URL permettent à l’utilisateur, c’est-à-dire la personne qui raccourcit l’URL d’enregistrer l’adresse IP de la cible, même si le lecteur ne visite pas leur site. Ce n’est donc pas une mauvaise idée de se méfier des URLs raccourcies, même si beaucoup sont inoffensives. Il y a même des sites comme URLex.org ou CheckShortURL.com qui offrent des aperçus de la destination des URLs raccourcies. Même si vous ne partagez pas un lien malveillant, ou un lien avec plusieurs redirections, parce que les utilisateurs ne savent pas où vous les envoyez, ils peuvent se retrouver sur un site web qu’ils choisissent généralement de ne pas visiter. Cela peut les rendre moins susceptibles de cliquer à l’avenir. Utilisez le lien complet et ils pourront prendre une décision éclairée. Vous avez moins de contrôle sur votre URL si vous utilisez un service de réducteur d’URL.

Parfois, des URLs raccourcies légitimes sont signalées comme du spam, ce qui conduit les sites de réducteurs d’URL à les désactiver. Certains services de raccourcissement cessent de fonctionner de façon temporaire ou permanente, ou se retrouvent sur des listes de blocage.

SHORT URL Réducteur de lien - Guide SEO Google Web comment et pourquoi ? | MONTREAL SEO WEB AGENCY

Autres alternatives pour obtenir des analyses

La page d’analyse de Twitter peut vous montrer combien de personnes ont vu un tweet spécifique, combien d’entre elles s’y sont engagées et de quelle manière par exemple ; les likes, une réponses, un retweets, les clics de hashtags, et même le pourcentage d’engagement, qui est le nombre total d’engagements divisé par le nombre d’impressions.

Même LinkedIn vous montre combien de personnes ont vu chacune de vos mises à jour. Facebook par contre n’offre plus d’analyses robustes sur les profils perso.

Le raccourcissement des URLs vous permettait d’enregistrer de précieux caractères sur Twitter, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. TOUTES les URLs sont maintenant modifiées à 23 caractères.

Sites web avec service gratuit et fiable de Short URL

Nous avons testé 35 sites web majeures qui offrent les services gratuits de réducteurs d’URLs, et voici notre top cinq.

https://www.rebrandly.com
https://tinyurl.com
https://bitly.com
https://bit.do
https://is.gd

Soyez méfiant si vous avez un doute avec un Short URL

Les 3 sites web suivant vous permettent de récupérer le short URL d’origine à partir d’un lien raccourci avant même de cliquer dessus et de visiter la destination finale. Ils fournissent en outre des informations sur les shorts URLs non abrégées telles que le titre, la description, les mots-clés et l’auteur de la page. Ils vérifient également si l’URL d’origine se trouve sur les moteurs de recherche et sur Twitter. Ils vous permettent de savoir si le lien caché est sécurisé ou non. Les services sont gratuits n’essayez pas de l’exploiter de manière excessive, sinon vos demandes pourraient être bloquées de manière permanente.

http://www.redirect-checker.org
http://checkshorturl.com
https://urlex.org

Référencement Naturel SEO Site Web MONTREAL QUEBEC

Si vous avez besoin d’aide pour positionner votre site web d’entreprise, écrivez-nous un courriel!

Anaïs Dubois

Anaïs Dubois

Digital Marketing Fanatic in Montreal, Quebec, Canada SEO Writer for Trench.

Sign Up For Our SEO Newsletter

5 Digital Marketing tips every month