Page 404 Erreur votre site web et Google ! | MONTREAL SEO AGENCY | AGENCE WEB

Page 404 Erreur votre site web et Google !

Lorsqu’il s’agit de l’expérience utilisateur, le temps de chargement d’un site Web est l’un des facteurs déterminants du succès. La patience des visiteurs diminue constamment. La plupart d’entre eux abandonneront un site s’il ne se charge pas dans les 3 secondes. Pour une entreprise qui perd des ventes, des clients potentiels et des opportunités. Il en va de même pour le processus de recherche : si les images des produits prennent trop de temps à charger ou si les résultats de recherche ne s’affichent pas assez vite, les acheteurs n’attendent généralement pas longtemps et interrompent le processus d’achat ils vont même abandonner le panier d’achat. 

Pour un détaillant en ligne, cela signifie que la conversion des visiteurs en clients est affectée négativement avant même qu’elle ne commence. Les spécialistes du marketing se concentrent davantage sur l’esthétique, le contenu, les médias sociaux, la recherche payante et d’autres activités de marketing en ligne. Tout en se concentrant sur ces sujets, ils oublient l’énorme potentiel et l’importance d’optimiser la performance du site web.

chargement de votre site web 3 secondes SEO Google

 Études et le taux de rebond de votre site web

Les résultats de diverses études montrent que près de 50% des internautes s’attendent à un temps de chargement des pages Web inférieur à 2 secondes. Si la page n’est chargée qu’après 3 secondes, une grande partie des visiteurs quitte le site. En outre, près de 80 pour cent des utilisateurs qui ont eu une mauvaise expérience de performance évitent les pages de façon permanente et ne reviennent jamais. Retarder d’une seconde le temps de chargement de la page Web réduit la satisfaction de la clientèle d’environ 16 %. D’autres études prouvent la relation directe entre le temps de chargement du site Web et le trafic des pages. Par exemple, Google a fait des expériences en 2007. Le nombre de résultats de recherche affichés est passé de 10 à 30. Par conséquent, le temps de chargement n’a été augmenté que d’une demi-seconde. Le résultat a été spectaculaire, avec un trafic et des recettes en baisse d’environ 20 pour cent.

Temps de chargement de votre site web 3 secondes SEO Google

 Si Amazon, Facebook, Google, Yahoo et Bing ont remarqué que les sites Web lents perdent des visiteurs, n’importe qui peut sûrement comprendre que cela a un impact énorme sur les taux de conversion, les ventes et les revenus des grands sites de commerce électronique. Les faits suivants démontrent l’impact positif des temps de chargement rapides sur l’expérience utilisateur et le taux de conversion.

Amazon : 1% de perte de chiffre d’affaires par 100ms de temps de chargement. En 2007, Amazon a découvert un lien entre le temps de chargement et le chiffre d’affaires. Il a été prouvé que pour chaque 100ms de temps de chargement supplémentaire, Amazon perd un chiffre d’affaires de 1%.

Walmart : +2 % de conversion pour 1 seconde d’amélioration du temps de chargement. Walmart, l’une des plus grandes chaînes de magasins au monde, s’est également rendu compte que l’optimisation des temps de chargement dans leur boutique en ligne avait un impact significatif sur leur taux de conversion. Ils ont vu une augmentation de 2 % du taux de conversion pour chaque seconde d’amélioration. À l’échelle de Walmart, c’est de l’argent réel !

Influence de la performance du site Web sur le comportement d’achat. Selon KISSmetrics, près de 80 % des acheteurs en ligne sont insatisfaits des performances du site Web et des temps de chargement, ce qui a un impact significatif sur la satisfaction des clients, le retour et l’expérience utilisateur.

Temps de chargement de votre site web 3 secondes SEO Google

 Comment la vitesse d’un site Web réagit sur le trafic des moteurs de recherche.

Ce n’est pas nouveau que Google regarde la vitesse des sites Web quand il classe les sites. En 2010, Google a officiellement annoncé que les temps de chargement seraient un facteur dans son algorithme de classement de recherche et l’a réitéré récemment. Google préfère les sites Web avec des temps de chargement rapides car cela a un impact positif sur l’expérience utilisateur et réduit les coûts d’exploitation. 

Un autre avantage des sites Web rapides est que les moteurs de recherche peuvent les parcourir plus efficacement. Bien sûr, c’est un excellent avantage pour les gros sites de commerce électronique avec des milliers de pages. Les sites Web rapides offrent donc potentiellement la possibilité d’améliorer le classement des recherches organiques. Et en plus des résultats de recherche organiques, le temps de chargement est un facteur déterminant pour déterminer le score de qualité Google AdWords. Cela peut coûter très cher aux entreprises.

 Qu’est-ce que le temps de chargement optimal ?

Il n’est pas facile de trouver des informations précises sur le temps de chargement optimal. Ce n’est pas surprenant. Le temps de chargement optimal peut varier d’un visiteur à l’autre. Certaines personnes sont naturellement plus impatientes, tandis que d’autres peuvent attendre quelques secondes sans s’énerver. 

Le type de contenu auquel ils s’attendent peut également influencer leur patience. Par exemple, si vous voulez regarder une vidéo, vous acceptez probablement un temps de chargement plus long. D’un autre côté, si vous visitez une page Web très chargée en texte, votre patience s’estompe rapidement. Il en va de même pour vos visiteurs. S’ils doivent attendre trop longtemps, ils seront rapidement distraits et commenceront à faire d’autres choses à côté ou quitteront complètement votre site.

Les trois limites critiques du temps de chargement. Selon Jakob Nielsen, il y a trois limites critiques que vous devez garder à l’esprit lorsque vous optimisez le temps de chargement de votre site Web. Jusqu’à 0,1 seconde. Jusqu’à cette limite, le visiteur a le sentiment que le système réagit instantanément à sa demande. Il pense qu’il est responsable du résultat et non de l’ordinateur. Si le temps de chargement d’un site web est d’environ 1 seconde, le visiteur de votre page remarquera ce délai. Cependant, il peut encore se concentrer pleinement sur ses tâches, et son flux de pensée n’est pas perturbé. 

10 secondes et plus à partir de là, il devient difficile pour un visiteur de concentrer son attention sur son activité actuelle. Le visiteur a le désir de faire le pont entre le temps de chargement et d’autres tâches, ou il quitte complètement votre site web. Ces trois limites sont basées sur les résultats de la psychologie perceptuelle, ils sont toujours d’actualité et vous pouvez tirer des conclusions importantes sur les temps de chargement optimaux.

Temps de chargement de votre site 3 secondes SEO GoogleIl y a-t-il un temps de chargement optimal ?

Le taux de rebond augmente considérablement après trois secondes d’attente. De plus, vous avez appris qu’avec un temps d’attente d’environ une seconde, les humains perçoivent les retards. Cependant, cela n’affecte pas le flux de pensée de votre visiteur. Ce n’est qu’avec des temps de chargement plus longs que les visiteurs ont du mal à se concentrer sur la tâche en cours. On peut dire qu’un temps de chargement de trois secondes est excellent. Pour la majorité des sites web que nous travaillons déçu, je m’assurerais que le temps de chargement ne dépasse jamais les 3 secondes et surtout pas plus de 4.

Pour vérifier gratuitement la vitesse de votre site web, nous vous recommandons les outils suivant qui sont facile et gratuit.

GTmetrix.com – Tools.Pingdom.com – WebPageTest.org

Vous avez besoin d’aide pour positionner votre site web d’entreprise, écrivez-nous un courriel!

Balise Meta Keywords HTML SEO Google et WordPress 2020

Balise Meta Keywords HTML SEO | Google et WordPress en 2019

Depuis que le référencement naturel existe, les webmasters mettent des mots-clés dans leurs pages HTML. Mais ce fameux meta tag keywords est-il encore utile ? La réponse rapide est simple : la META keywords ne sert à rien! La balise meta keywords est devenue inutile pour le référencement naturel

Le format de la balise meta keywords code HTML

Le W3C suggère d’utiliser une balise meta keywords, considérant que certains moteurs de recherche peuvent l’utiliser, mais ne donne pas de spécification concernant sa valeur (source).

En HTML, le code doit suivre le format suivant :

 

la valeur de cette balise meta est constituée d’une série d’expressions (mais pas de phrases complètes) séparées par des virgules. Vous pouvez ajouter un espace derrière chaque virgule, comme dans l’exemple ci-dessous (XHTML), mais ça ne change rien :

 

La version HTML5 n’a rien modifié concernant la meta keywords.

Vous pouvez inclure des accents et toutes sortes de caractères spéciaux, à condition que l’encodage de votre page soit correct et bien déclaré (charset). Dans ce cas, il est conseillé d’utiliser UTF8.

A priori, il n’existe pas de limite pour cette balise, que ce soit en nombre de mots-clés (donc de virgules) ou en nombre de caractères (pas de taille maxi connue). Cependant, lisez bien la suite de l’article, car le plus important est de savoir quels moteurs ou outils exploitent cette balise meta. Ce sera alors au cas par cas qu’il faudra se renseigner sur la taille maximale à ne pas dépasser.

Comme vous allez le voir en lisant les explications dans le reste de cet article, il est totalement inutile d’utiliser un générateur de balise meta keywords ou de se poser des questions du genre faut-il mettre les mots-clés au singulier ou au pluriel, ou les deux ?

Balise Meta Keywords HTML SEO | Google et WordPress en 2019 | MONTREAL SEO AGENCY | AGENCE WEB

Impact sur le référencement naturel SEO

À la préhistoire du référencement, au XXème siècle, certains moteurs tenaient compte de cette balise. C’était le cas par exemple d’Infoseek et d’Altavista pour qui cette balise était très utile : c’est pourquoi les webmasters se sont mis à la « bourrer » de mots-clés. Il était en effet tentant d’abuser puisque cela améliorait le référencement sans gêner l’internaute (qui ne peut pas la voir). D’après mes recherches, Altavista aurait cessé d’utiliser la meta keywords au cours de l’année 2002.

En 2019 Google, ignore totalement la meta keywords

Mais depuis l’arrivée de Google en 1998, tout a changé. Je n’ai pas trouvé de source officielle garantie, mais je suis presque certain que Google n’a jamais tenu compte de la balise meta keywords. Danny Sullivan, expert mondialement reconnu, estime que Google n’en a strictement jamais tenu compte. En règle générale, Google tient rarement compte d’un élément que l’internaute ne peut pas voir. Concernant cette balise, voici ce que Google a officiellement publié sur son blog pour les webmasters :

Google n’utilise pas la balise meta keywords dans le classement de son moteur de recherche

Remarque : ne confondez pas avec la balise meta news keywords, utilisée uniquement par Google Actualités (pour les sites qui y sont référencés).

Et si jamais votre site contient de nombreuses pages avec une balise meta keyword remplie, contenant à chaque fois plein de mots-clés, cela peut-il être pénalisé par l’algo Panda de Google ? À mon avis non, puisque Google ignore totalement cette balise. Cet algorithme tente d’évaluer la qualité du contenu de la page, notamment sur le plan éditorial (mais pas seulement : par exemple, le comportement de l’internaute est analysé).

Balise Meta Keywords HTML SEO | Google et WordPress en 2019 | MONTREAL SEO AGENCY | AGENCE WEB

Le moteur de recherche Yandex peut en tenir compte !

Si vous visez le marché russe, vous devriez envisager d’utiliser cette balise, car « cette balise peut être prise en compte quand le robot détermine que la page est pertinente pour une requête ». C’est indiqué dans l’aide officielle de Yandex aux webmasters :

may be taken into account when the robot determines if a page matches a search query

MSN Bing, Yahoo et les autres ?

Les autres moteurs ont eux aussi constaté l’utilisation abusive de cette balise et ont progressivement cessé d’en tenir compte. Aujourd’hui en 2014, la balise meta keywords est totalement ignorée par Google, Bing, Yahoo. La seule nuance concerne Bing pour lequel il pourrait être néfaste d’avoir une balise meta keywords contenant une quantité abusive de mots-clés.

Pourquoi certains référenceurs SEO l’utilisent encore ?

Pourquoi donc certains référenceurs continuent de la recommander et de l’inclure dans leurs prestations ? En tant que professionnel du SEO, je dois vous avouer que je me le demande bien… A vrai dire, la seule chose à conclure dans ce cas, c’est qu’il vaut mieux choisir un autre référenceur ! Pour vous convaincre de l’inutilité de cette balise, regardez-donc celle de ma page d’accueil. C’est donc clair, pour le SEO, la balise meta keywords est totalement obsolète.

Mais alors, où mettre les mots-clés dans la page ?

J’explique parfois en formation qu’une page est constituée de mots (et de phrases), pas de « mots-clés ». Les mots-clés (on devrait dire plutôt « expressions clé ») sont des mots ou expressions particulièrement stratégiques pour la page, car elles correspondent bien au sujet traité et sont justement souvent tapées par les internautes qui les recherchent. C’est donc assez simple : vos mots-clés doivent se trouver dans le contenu de la page.

Balise Meta Keywords HTML SEO | Google et WordPress en 2019 | MONTREAL SEO AGENCY | AGENCE WEB

Faut-il utiliser la meta keywords ou la supprimer ?

Mon conseil est simple: ne mettez pas de balise meta keywords dans vos pages. Si vous en avez déjà, retirez-la.

Pourquoi ? Tout simplement parce que nous ne devrions pas permettre à vos concurrents de savoir sur quels mots ou expressions chacune de vos pages est travaillée.

Évidemment, si votre CMS rajoute la balise meta keywords automatiquement, sans action de votre part, alors ce n’est pas gênant, vous pouvez la laisser. Surtout que dans ces cas-là, en général, le contenu de la balise n’est pas choisi de façon stratégique mais uniquement en se basant sur les mots du titre ou peut-être sur les mots les plus fréquents dans la page.

J’espère qu’après avoir lu cet article, vous ne poserez plus des questions du genre :

  • combien de mots peut-on mettre dans la balise meta keywords ? Faut-il se limiter à 10 mots ?
  • La balise meta keywords doit-elle être différente sur chaque page ? Peut-elle contribuer aux problèmes de contenus dupliqués ?

Balise Meta Keywords HTML SEO | Google et WordPress en 2019 | MONTREAL SEO AGENCY | AGENCE WEB

Balise meta keywords CMS WordPress

Sur WordPress, cette balise est souvent présente dans les thèmes (templates). En général, pour la remplir, il faut saisir des « tags » associés à l’article ou à la page. Ces tags sont appelés « mots-clés » en français, ce qui contribue largement à la mauvaise compréhension par les utilisateurs. Vous devez vous renseigner, pour votre installation, sur la façon dont les mots-clés saisis dans le back-office de WordPress seront utilisés :

  • s’ils servent uniquement à remplir la balise meta keywords, vous avez compris que c’est totalement inutile
  • s’ils servent à créer un système de tags, cela ne concerne a priori pas la balise meta keywords. Ce serait trop long de le détailler ici, mais sauf cas particuliers, vous devriez sans doute éviter de les utiliser.
  • ils peuvent aussi servir dans certains cas à aider WordPress à identifier de quoi parle votre article, ce qui peut ensuite être utilisé dans le moteur de recherche interne. Dans ce cas, ça peut être utile de définir quelques mots-clés, mais vous l’aurez compris, cela ne devrait pas générer une balise meta keywords.

Toujours sur WordPress, vous utilisez peut-être le célèbre plugin WordPress SEO de Yoast. Celui-ci suggère de définir un mot-clé pour votre article : vous avez un champ dédié à cela quand vous rédigez votre article. Il a pour unique but de vous aider à repérer si vous avez bien pensé à mettre ce mot-clé dans votre balise title, votre contenu, et même dans votre URL. Cela n’a donc a priori pas de rapport avec la meta keywords. Par ailleurs, sachez que ce n’est pas obligatoire d’avoir votre mot-clé dans l’URL (voyez mes conseils SEO pour les URL), surtout s’il s’agit d’une expression complète et non d’un mot unique. Idem, ce plugin vous affichera un rond rouge si le mot-clé est en fait une expression et que vous ne l’avez pas utilisée de façon exacte dans votre titre.

La balise meta Keywords était utilisée dans les années 90 (les moteurs s’appelaient à cette époque AltaVista, Lycos ou Infoseek) pour signaler une suite de mots clé correspondant au contenu de la page web. Présente dans la partie “Head” du code source, elle se présentait sous cette forme :

Il était d’usage d’indiquer au maximum 100 mots clé ou 1000 caractères, la première limite atteinte étant la bonne.

Mais l’arrivée de Google, qui n’a jamais lu cette balise, en a sonné le glas. Il faut dire qu’elle avait été largement galvaudée par de nombreux webmasters qui la garnissaient allègrement de nombreux mots clé n’ayant aucun rapport avec le site ou la page (on se souvient de l’expression “Pamela Anderson” dans la balise meta Keywords du site web d’une femme politique parisienne, par exemple…).

Balise Meta Keywords HTML SEO | Google et WordPress en 2019 | MONTREAL SEO AGENCY | AGENCE WEB

Bref, cette balise n’est plus du tout utilisée :
– Google ne l’a jamais lue.
– Elle n’a aujourd’hui plus aucun effet non plus sur Bing (mais elle peut cependant être lue par des moteurs plus “exotiques” comme Yandex ou Baidu).
– Elle ne reviendra plus il ne faut pas rêver, à l’heure de l’intelligence artificielle, des réseaux de neurones et de l’apprentissage automatique.
– Mais elle n’est pas pénalisante si elle se trouve dans un code source. Elle est juste inutile.

Enfin, il faut noter que Google avait lancé une balise baptisée “News_Keywords” pour son outil Google Actualités en 2012, mais elle a été abandonnée en 2018. Elle est donc aujourd’hui également obsolète.

Code HTML Meta Keywords et les moteurs de recherche

Dans le passé, écrire de nombreux termes de recherche ordinaires dans le champ meta keyword du code source représentait une des toutes premières mesures SEO, car les moteurs de recherche de l’époque donnaient, en raison de leur capacité technique, beaucoup d’importance au champ des metas données d’une page HTML. 

Ils calculaient aussi le positionnement dans les moteurs de recherche en se basant sur ce point, tout en prenant en compte d’autres facteurs.

Par exemple, si le meta keyword “téléchargement” était régulièrement inséré, le site web était probablement bien classé pour toutes recherches se composant du mot-clé “téléchargement”. Mais ça, c’était avant Google. Les autres moteurs de recherche ont par la suite réalisé que c’était peu logique d’évaluer des pages en se basant exclusivement sur des éléments qui étaient invisibles pour les utilisateurs. En effet, les mots-clés meta sont uniquement visibles dans le code source d’une page web.

Parallèlement, de tels meta keywords étaient même suspectés d’être la source des pénalités imposées sur les sites web. Si un grand nombre de mots-clés était utilisé dans le code source, ce qui n’apparaît pas dans le texte de la page, ou si certains d’entre eux apparaissaient sous forme de spam (des mots tels que “poker”, “crédit”, “téléchargement”), il existait un risque réel que le site web soit retiré de l’index naturel.

Balise Meta Keywords HTML SEO | Google et WordPress en 2019 | MONTREAL SEO AGENCY | AGENCE WEB

C’est la raison pour laquelle le champ des mots-clés meta est aujourd’hui uniquement complété avec des balises de meta description et des meta titres. Cependant, l’usage de meta keywords doit dépendre du moteur de recherche pour lequel le site web veut être optimisé. Il est conseillé de faire particulièrement attention dans l’utilisation de meta keywords. En effet, un usage excessif de ces derniers est vraisemblablement évalué comme un signal de classement négatif, et donc considéré comme un spam.

Afin de comprendre comment les moteurs de recherche utilisent les meta keywords, nous devons faire une distinction entre l’indexation, la collecte des informations et le classement. De cette façon, les différences dans la pondération des meta keywords, dans le respect des classements, peuvent être illustrées.

Indexation : les moteurs de recherche crawlent un site web et enregistrent une copie du contenu dans son intégralité au sein de leurs bases de données. Cela comprend aussi toute méta donnée. Les meta keywords sont ainsi indexés par Google et les autres de manière définitive. Mais cela ne signifie pas qu’ils sont aussi utilisés pour la réalisation d’une hiérarchie des résultats de recherche.

Collecte des informations : les documents correspondants sont repérés pour chaque formule de recherche. Google utilise principalement le contenu qui est listé dans le corps texte du site web. La meta donnée n’a pas de grande importance dans cette extraction des informations. Toutefois, il existe des différences dans la réserve d’informations supplémentaires selon le moteur de recherche. Par exemple, Bing utilise assurément les meta keywords pour faire correspondre le contenu d’un site web avec la requête de recherche. Il a été remarqué que Yahoo avait la même stratégie.

Classement : désormais, tous les documents qui correspondent à une requête de recherche sont positionnés selon un ordre en particulier. Un élément déterminant de ce processus est que les algorithmes peuvent différer d’un moteur de recherche à un autre. Google n’utilise pas les meta keywords dans l’affichage des résultats appropriés. Bing le fait, cependant, on peut estimer qu’il ne leur donne qu’un poids que minime (selon Bing), et ils sont censés affecter les classements seulement de manière substantielle. Il en est de même pour Yahoo. Mais si aucun contenu n’a pas été trouvé en fonction de la recherche formulée, les meta keywords sont vraisemblablement utilisés par Yahoo en tant que facteurs de classement.

Les meta keywords sont importants pour les moteurs de recherche seulement dans quelques situations. Google n’utilise pas les mots-clés listés dans la zone des meta éléments d’un site web pour ses classements. Même Yahoo et Bing les prennent en compte pour leurs hiérarchisations des résultats de recherche dans une mesure très limitée. Il s’agit en effet d’un des très nombreux facteurs qui déterminent l’ordre des résultats de recherche. Il n’y a pas d’énoncés actuels sur ce sujet pour 2016 ou 2017. Probablement, cela peut être dû au fait que les méta keywords ne jouent pas un rôle pour tous les principaux moteurs de recherche.

Les webmasters peuvent s’appliquer à lister des meta keywords. Mais il est important de s’assurer que leur quantité reste limitée et que les mots-clés correspondent au réel contenu de la page, car les meta keywords ne doivent donner aux moteurs de recherche aucune impression de spam ou de bourrage de mots-clés. En règle générale, pas plus de dix mots-clés meta devraient être enregistrés. Concrètement, le moins est le mieux. Le mot-clé principal pour une page, web doit rester l’objectif. Bien que les synonymes et les mots-clés longue traîne puissent être listés, il est plutôt conseillé de les utiliser dans le texte visible aux utilisateurs et de se concentrer sur le contenu. Les standards de qualité de chaque moteur de recherche peuvent ici vous assister dans cette tâche, comme par exemple les consignes de Google aux webmasters.

Il existe enfin un dernier aspect relativement important par rapport aux meta keywords. Chaque concurrent peut trouver ces mots-clés principaux en jetant un oeil dans le code source. Si cela n’est pas souhaité, l’usage des meta keywords doit être alors reconsidéré. Certains spécialistes recommandent même de totalement les omettre, afin d’empêcher dès le début de tels risques. Surtout, depuis que Google ne les prend pas en considération et que la plupart du trafic est, pour de nombreux de gestionnaires de sites web, probablement généré par ce moteur de recherche-là.

Certains CMS utilisent des metas keywords pour la recherche interne. Un moteur de recherche intégré à la page web accède aux mots-clés consultables sur la page, qui peuvent également être créés sous la forme de mots clés dans le backend. Cependant, les recherches modernes sur les pages web sont maintenant plus complexes et peuvent fournir aux utilisateurs un contenu adéquat basé sur le contenu existant, sans avoir à recourir à des concepts clé stockés dans le code source.

Source: webrankinfo.com definitions-seo.com ryte.com

Besoins de nos services pour votre référencement SEO local contactez-nous !

Sign Up For Our SEO Newsletter

5 Digital Marketing tips every month